Rabat : quand les sangliers prospèrent dans des secteurs de la capitale

Les sangliers ont investi certains secteurs de la capitale Rabat semant la zizanie sur la voie publique, une situation qui inquiète citadins et spécialistes de la faune sauvage.

Une demi-douzaine de sangliers sauvages broute l’herbe en ville à Rabat. Ces derniers jours, les citadins d’un secteur de Hay Riad ont dit constater une recrudescence de ces omnivores, sévissant sur la voie publique et renversant de larges poubelles pour y piocher des restes.

Ces mammifères, qui n’hésitent pas à se déplacer dans les rues et dans les alentours des habitations, ont causé chez certains particuliers et le risque d’accidents de la route qu’ils provoquent est considérable. Pour cela, la Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification a été interpellé, qui a décidé de réagir dans les plus brefs délais.

Si aucune attaque de sanglier n’a été recensée, leur présence suscite néanmoins la crainte de certains habitants. Des voix se sont élevées pour maintenir les phacochères hors de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *