Régionales françaises : la droite s’accroche, la droite dure moins vigoureuse que prévu

L’extrême droite française, le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen, a fait moins bien qu’attendu dimanche au premier tour des élections régionales et départementales, marquée par une très forte abstention et une prime aux élus sortant, notamment ceux de la droite, selon les premières estimations.

«Un sursaut est possible» avant le second tour dimanche prochain a réagi sur la télévision privée TF1 le vice-président du RN, Jordan Bardella, alors que contrairement aux sondages, son parti n’est arrivé en tête dans aucune de 6 régions sur 13 pour lesquelles les estimations étaient disponibles peu après 18H00 GMT. Le parti du président Emmanuel Macron n’a pas non plus engrangé de bons résultats, à moins d’un an de l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *