Sud Soudan: une guerre civile des plus horribles (rapport ONU)

Un nouveau rapport de l’ONU dénonce l’horreur au Sud Soudan où les exactions du camp gouvernemental se sont multipliées ces derniers mois. Viols, exécutions, destructions systématiques y sont décrits avec des détails épouvantables.

Ce rapport décrit comment des groupes alliés au gouvernement sont autorisés à violer les femmes en guise de salaire », au nom du principe « faites ce que vous pouvez et prenez ce que vous voulez ». On peut y lire une série de témoignages qui relatent dans le détail comment des enfants et des personnes handicapées ont été assassinés, brûlés vifs, asphyxiés dans des conteneurs, tués par balle, pendus à des arbres ou découpés en morceaux.

Le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme a déclaré qu’il s’agissait d’une situation « parmi les plus horribles dans le monde ». Cité par l’AFP, Zeid Ra’ad Al Hussein considère que la plupart des victimes civiles ne semblent pas résulter d’opérations de combat, mais d’attaques délibérées contre des civils.

Depuis fin 2013 et le début de la guerre civile au Sud Soudan, l’ONU considère que plus de 2,3 millions de personnes ont été chassées de chez elles et que plus de 6 millions de sud soudanais ont un besoin urgent d’aide alimentaire. Concernant le nombre de morts, les Nations Unies estiment qu’il est de 50.000 mais des ONG parlent de prés de 300.000 victimes.

Au moins 200.000 réfugiés ont fui dans les pays limitrophes, comme en République démocratique du Congo, où le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies a recueilli les témoignages qui ont nourri le rapport rendu public hier à Genève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *