Turquie : Vers des élections législatives anticipées

La Turquie s’achemine presque sûrement vers des élections anticipées après l’échec du premier ministre, Ahmed Davutoglu, à former un gouvernement de coalition qui puisse faire cohabiter  l’AKP (islamo-conservateur), arrivé premier aux dernières élections législatives mais à la majorité relative, et d’autres forces politiques.

M.Davutoglu a rencontré mardi le président Recep Tayyip Erdogan pour l’informer de son échec à former ce gouvernement de coalition.

Les tractions de l’AKP (parti au pouvoir) avec les  sociaux-démocrates (CHP, deuxième force au Parlement) d’une part, et avec le parti nationaliste (MHP, troisième force) de l’autre, menées depuis juin date des élections législatives, n’ont pas abouti.

 « Le premier ministre a déclaré au président Erdogan que malgré tous ses efforts il n’a pas pu former un gouvernement qui aurait pu remporter un vote de confiance », a indiqué la présidence mardi soir. « Le président Erdogan a remercié le premier ministre pour ses efforts. »

Si aucun gouvernement n’est formé d’ici au 23 août, le Parlement sera dissous et des élections anticipées seront convoquées.

Les élections pourraient se dérouler au plus tard en novembre, a annoncé l’agence de presse Anatolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *